Retro 2015 : Ekran Miray de Porteurs d'Images

Nous restons sur l’historique et plaisante rue piétonne du Vieux Conseil, face au théâtre de Port-Louis. Au bout de l’impasse, après avoir marché sous les lampes de Richa Gujadhur et dépassé le sympathique Café du Vieux Conseil, nous arrivons au célèbre Musée de la Photographie et sa collection infinie de trésors en noir et blanc.

L’association Porteurs d’Images, à l’origine d'Île Courts-Festival international du du Court Métrage de Maurice, propose pour Porlwi by Light une projection en plein air. La façade historique du bâtiment du Musée de la Photographie sert ici d’écran pour une projection composée de 21 courts-métrages mauriciens du catalogue Film Box que gère l'association.

L’œuvre s’appelle en créole « Lekran Miray » soit littéralement l’Écran Mur. Quatre heures de projection en continu, de quoi prendre le temps de s’asseoir sur les pavés et de profiter d’une programmation cinématographique riche de sens au cœur même du centre historique de Port-Louis.

Retro 2015 : Les lampes suspendues de Richa Gujadhur

Face au théâtre de Port-Louis la balade se poursuit naturellement vers une rue piétonne au charme unique, la rue du Vieux Conseil et ses vieux pavés qui font de la résistance, et nous rappellent le charme historique d’une capitale mauricienne davantage tournée vers l’avenir que préoccupée par son passé.

La célèbre petite impasse s’habille le temps du festival d’une enfilade de lampes suspendus au-dessus des piétons et aux abat-jours décorés circulairement de photos de Port-Louis. Des photos qui célèbrent l’ADN de la capitale, entre architecture ancienne et moderne et matériaux typiques.

Cette installation intitulée « Architectonic Lampshades » est l’œuvre de la designer mauricienne Richa Gujadhur qui a souhaité rendre hommage au passé et au présent de la capitale.

Retro 2015 : Boats of Light de Sultana Haukim

Notre balade continue dans les rues de Port-Louis, nous traversons la Place d’Armes direction l’animée Sir William Newton Street face au siège de la banque MCB. Les regards se lèvent vers le ciel, des pirogues volent au-dessus de nos têtes. Au milieu de ces bâtiments de bétons massifs et imposants, et au-dessus du flot incessant des festivaliers, naviguent ces pirogues d’une autre époque.

Ces bateaux colorés et de formes typiquement mauriciennes sont l’œuvre de Sultana Haukim. L’artiste mauricienne a utilisé des tissues typiques des différentes communautés de l’île pour habiller les coques et la structure de bois. Des miroirs, parallèles à la rue et disposés sous les bateaux, intègrent le festivalier à l’œuvre.

Un hommage à Maurice et à son histoire, pour rappeler les périlleux voyages entrepris par nos ancêtres pour arriver sur notre île déserte.

Retro 2015 : L’araignée d’Oliver Maingard

Une queue immense attend le long de Maillard Street, une petite rue sans histoire qui relie Poudrière Street au théâtre de Port-Louis. Durant la première édition de Porlwi by Light la foule n’a pas diminuée sur ce petit tronçon de rue. En cherchant bien, rien de spécial à l’horizon, mais en traversant le hall d’un bâtiment moderne plutôt laid, on accède à un site magnifique, visiblement abandonné et suintant l’histoire : l’ancienne Prison Centrale de Port-Louis.

Cette prison active de 1839 à 1953 est aujourd’hui en ruine et habitée par d’innombrables toiles d’araignées. Une araignée aura retenue tout particulièrement notre attention. Gigantesque et digne du film Arac Attack, mais fine et délicate, elle aura illuminée de sa splendeur la cour latérale de la Prison durant 3 nuits, les 4, 5 et 6 décembre 2015 lors de la première édition du Festival.

Cette araignée, effrayante par moment et d’une finesse étonnante, est l’œuvre d’Oliver Maingard qui n’aura utilisé que du matériel traditionnel de pêche pour lui donner corps (et âme). Les longues pattes sont des gaulettes en bambou (des cannes à pêche) reliées entre elles par des fils de nilon à un casier de pêche central qui fait office de corps à l’araignée.

Un hommage, tout en délicatesse, à la pêche et à ces lagons mauriciens sérieusement fragilisés par les abus de l’homme.

266 candidatures déposées pour le prochain festival

C’est fini, tout peut débuter ! L’appel à participation pour le prochain Porlwi by Light est clôt (excepté pour Street Food). Durant plus d’un mois le collectif Porlwi aura réceptionné de nombreuses candidatures pour participer au festival dans les catégories Street Light, Street Music, Street Performance, Street Art et Open Ideas.

Merci à tous les participants. 266 dossiers ont été officiellement déposés, soit plus du double de l’année dernière. Un engouement encourageant pour la suite et qui promet de belles découvertes artistiques. Le petit nouveau, Open Ideas aura reçu 46 dossiers à lui seul, pour des candidatures et des idées parfois très séduisantes ! On garde le suspens pour l’instant, le comité artistique de Porlwi travaillant en ce moment sur ces 266 dossiers.

Pour les catégories Street Music et Street Performance des auditions sont au programme ce mois-ci pour juger en Live des propositions artistiques des candidats. Anecdote : Les auditions du week-end dernier se sont faites sous l’œil des caméras de « 100% Challenge », l’émission éco de la chambre de Commerce et d’Industrie diffusée chaque semaine sur MBC 1 depuis plus de 7 ans, qui souhaite à cette occasion montrer le développement d’une économie culturelle sur l’île. Vaste programme !

La sélection des candidatures retenues pour participer au festival sera annoncée dans les prochaines semaines. Restez connectés ! En attendant l’appel à participation demeure - comme prévu - ouvert pour la catégorie Street Food jusqu’au 30 Juillet. Inscrivez-vous maintenant ici : Go !

Auditions Street Music : Du rêve à la réalité

Ce weekend, c’était les auditions ! Plus de 100 artistes, tous inscrits via l’appel à participation du festival (catégorie Street Music), passaient la redoutée épreuve des oraux. Les talents ne manquent pas mais les places sont limitées et tous ne pourront pas se produire lors du festival. Ces auditions ont fait vibrer les murs du J&J Auditorium de Phoenix. Le jury a pu écouter les prestations de chacun et doit à présent choisir les futurs artistes qui se produiront les 2, 3 et 4 décembre prochain pour le festival Porlwi by Light.

Composé de quatre membres du collectif Porlwi (Emilien Jubeau, Anne Lise Violette, Guillaume Jauffret et Stéphane Rézannah) ainsi que des experts Richard Hein et Richard Beaugendre, le jury s’est basé sur des critères de sélection précis : l’originalité, la créativité, l’interprétation, la présence scénique et la technique, pour ne retenir que les meilleurs candidats. « Il est primordial de se référer aux critères de sélection car nous voulons aussi donner la chance aux amateurs, moins connus du grand public » nous explique un des membres du jury.

La quasi-totalité des candidats a joué le jeu, comme Miguel Legris : « Lan dernie mo ti vin vwayaze dan Port-Louis entan ki visiter ek mo ti dekouv enn ta artiss pe exprime lor sime. Sa lane la, monn envi exprimé lor sime pou dimoun ekout mwa. » Stylé avec sa coupe à la Benjamin Clémentine, ce jeune talent a agréablement surpris le jury au moment de son passage. Assis sur sa chaise avec sa guitare classique et un instrument particulier (d’origine tibétaine produisant des ondes sonores relaxantes), il a emmené le jury dans son univers, entre psychédélisme, folk et reggae, rappelant Groundation. A la tête du groupe Zis enn Jam il souhaite laisser la création germer à partir d’improvisations : «Mo ena linpresion ki ena deza lor la senn musikal morisien bann artis engaze dan bann stil reggae, seggae, sega, me mwa, mo ti anvi amenn mo prop liniver, diferan, pou mo kapav apport mo kontribution ek alimant sa bann stil la.» Miguel espère qu’avec le festival, il pourra mieux se faire connaître. Le suspense reste entier…

Le jury est actuellement en délibéré et annoncera sa sélection prochainement. Restez connecté au Blog de Porlwi pour connaître le nom des heureux élus !

Candidatures Street Food : Succombez à la tentation !

Port-Louis et la nourriture c’est une histoire de goût. Restaurants, snacks, marchands ambulants et fast food remplissent de saveurs le centre de Port-Louis. Si le jour ils ne désemplissent pas, le soir c’est une toute autre histoire… Port-Louis s’endort vite ! Alors quand la 1ère édition de Porlwi by Light et ses 450 000 festivaliers ont débarqué la nuit dans les rues de la capitale les habitudes de ces marchands ont été pour le moins chamboulées ! Comme en 2015 le festival organise et met en place des zones de Street Food répartis aux quatre coins de la capitale « pour donner la chance à tous les passionnés de cuisine de participer au Festival et de nous faire voyager » nous explique Sébastien responsable du Street Food avec Brian et Charlotte.

De la trentaine de participants en 2015, le festival souhaite largement augmenter ce chiffre en offrant un espace 4 fois plus grand aux différents acteurs culinaires lors de cette seconde édition. Pour cela Sébastien et son équipe lance dès maintenant un appel à participation. Qui sont concernés ? Les chefs, les restaurateurs, les traiteurs, les marchands ambulants, tous les talents culinaires,… qui pourront mettre en vente leur cuisine et leurs produits aux festivaliers dans un stand et une zone mis à disposition par le Festival.

« Cette année encore, plus que l’année dernière, nous voulons que les stands de Street Food représente toutes les communautés » nous précise Sébastien. Qu’il y en ait pour tous les goûts. Déguster au hasard d’une balade, au milieu des installations lumineuses du Festival, un pain poulet Tikka rue Sir William Newton, un plat de mines dans le Quartier Chinois, des crêpes rue St Louis ou de délicieux macarons rue de la poudrière,… les tentations ne devraient pas manquer ! Les futures zones Street Food ne sont pas encore officiellement définies mais promettent d’être plus nombreuses et aussi encore plus conviviales avec des coins aménagés pour s’asseoir et respirer les saveurs de l’île. « De quoi inspirer et donner des idées d’aménagement urbain au-delà du cadre du festival » espère Sébastien.

Sébastien insiste aussi sur la dimension écologique que souhaite prendre le festival : « Nous aimerions aider les participants culinaires à trouver des solutions alternatives pour respecter l’environnement ». Notamment en interdisant les barquettes polystyrènes et en facilitant les contacts avec des fournisseurs qui proposent des objets biodégradables. Un aspect écologique à soutenir - davantage développé à Rodrigues que sur l’Ile Maurice - dont nous reparlerons prochainement sur ce Blog.

Les candidatures pour participer au prochain Festival sont ouvertes jusqu’au 30 Juillet pour la catégorie Street Food. Un cahier des charges bien précis sera à respecter. Toutes les démarches vous seront expliquées dans le formulaire d’inscription en ligne.

Si vous avez des questions concernant la catégorie Street Food, merci de les adresser directement à Sébastien sur sebastien@porlwi.com

Candidatures Open Ideas : Soyez créatifs !

Notre tournée des appels à candidature se poursuit avec aujourd’hui un éclairage sur une nouvelle catégorie mise en place par le festival, « Open Ideas ». Si les 2, 3 et 4 décembre prochain la fête promet d’être belle c’est en partie grâce à la collaboration, aux idées et à la participation de vous, artistes ou passionnés d’Art. Comme vous le savez Porlwi by Light lance un appel à participation pour ces 3 soirs de festivités et invite les artistes à se manifester dans 5 catégories d’expression : Street Light, Street Art, Street Music, Street Performance et Street Food. Mais comment se porter candidat si l’on ne rentre dans aucune de ces catégories ? « Open Ideas est l’occasion de sélectionner des projets qui ne rentraient pas dans les critères des autres catégories » nous explique Emilien Jubeau, directeur artistique du Festival.

Bien au-delà d’une simple boîte à idées, Open Ideas s’ouvre à tous ceux qui ont « des idées de concept, d’exploitation de lieu, de scénographie, … » précise Emilien. Des idées venues d’artistes et de créateurs mais aussi des concepts proposés par des professionnels du secteur culturel par exemple. Toutes les idées sont les bienvenues du moment qu’elles demeurent réalistes, réalisables et créatives.

« Celui qui ne rentre dans aucune case peut se porter candidat » confirme donc Emilien dans une volonté naturelle d’ouverture artistique du festival. Il souhaite « offrir l’occasion aux candidats de proposer leur vision personnelle de Porlwi » tout en exigeant des œuvres ou concept qui aillent « dans le sens dans la thématique « people » de cette année ».

Les candidatures devront être appuyées par un dossier le plus complet et détaillé possible. Toutes les démarches vous seront expliquées dans le formulaire d’inscription en ligne.

Si vous avez des questions concernant la catégorie Open Ideas, merci de les adresser directement à Anne-Lise sur annelise@porlwi.com

Candidatures Street Performance : Tous dans la rue !

Certains ont peut-être eu la chance de descendre à pied la célèbre Rambla de Barcelone, cette immense rue piétonne qui scinde en deux le centre historique de la capitale catalane, de la Plaza Catalunya au Port? Si l’architecture merveilleuse de Gaudi et le foisonnant marché de la Boqueria sont les attraits les plus évidents de cette balade romantique, ce sont ses artistes (que l’on pourrait qualifier de « Street performers ») disséminés tout au long de l’artère piétonne, qui l’animent nuit et jour et lui donnent ce cachet si particulier. Des jongleurs, des compteurs, des mimes, des danseurs et ces dizaines de statues vivantes parfois effrayantes parfois amusantes qui reprennent vie au moment où on l’attend le moins…l’effet est garanti ! Des performances artistiques et des animations que Porlwi by Light recherche pour la seconde édition du festival les 2, 3 et 4 décembre prochain.

Nous retrouvons Geneviève déjà responsable des candidatures Street Light et en charge également de l’aspect « Street Performance » lors du Festival. Un appel à candidature a lieu en ce moment pour dénicher ces artistes qui animeront les rues de notre capitale. « Nous recherchons des mimes, des clowns, des poètes, des échassiers, des danseurs mais aussi des slammeurs ou encore des acteurs de théâtre et des personnages atypiques (comme la femme ballon l’année dernière), qui pourront proposer aux festivaliers une performance originale» nous explique Geneviève.

L’année dernière, outre la femme ballon qui en avait amusé plus d’un, on se souviendra d’Azim Moollan déambulant un peu partout avec son caddie-projecteur, de cet échassiers géant qui enjambait la foule, des danseurs traditionnels et modernes face à l’entrée du Bazar ou encore de ce dragon géant que l’on pouvait croiser au hasard d’une marche dans le quartier chinois (et qui aura nécessité 26 personnes en mouvement pour lui donner vie !).

Cette année Geneviève espère pouvoir « faire se rencontrer différents performers pour proposer une création artistique » tout en souhaitant conserver « cette diversité de performances » qui a fait le charme de la première édition. Les meilleurs dossiers de candidature (recevables jusqu’au 10 juillet) seront sélectionnés pour une audition les 23 et 24 juillet prochain. Les candidats retenus se verront ensuite proposés un encadrement et un accompagnement dans leurs démarches artistiques avec Geneviève et le collectif de Porlwi.

Artistes de rue ou performers inspirés c’est à vous jouer, les candidatures sont ouvertes pour postuler à la seconde édition du festival. Envoyez votre candidature à Geneviève.

Si vous avez des questions concernant la catégorie Street Performance, merci de les adresser directement à Geneviève sur genevieve@porlwi.com

Candidatures Street Music : A vous de jouer !

La veille d’un week-end de festivités musicales dans le cadre de la fête de la musique (l’événement était pourtant Mardi 21 juin, mais à « Maurice on fait les choses différemment » comme nous expliquait en début de semaine un Hans Nayna taquin) nous sommes allés voir Anne-Lise (photo) responsable Street Music (avec Stéphan Jauffret Rezannah) du festival Porlwi by Light.

En 2015 au hasard d’une balade à travers les rues de Port-Louis le festivalier a pu (re)découvrir des artistes mauriciens dans un contexte intimiste propice à l’échange et l’interaction. Un Menwar poétique sous un petit arbre en contre-bas de la prison, un Jason Lilly électrique dans un parking halluciné et squatté de street artistes, ou encore un Gary Victor incisif face à une foule dansante à la lisière du quartier chinois, …Port-Louis a vibré ! Les 56 groupes programmés et les 8 scènes - posées à même la rue et disséminées aux quatres coins du festival - ont apportés une saveur exquise à cette 1ere édition.

Cette année Anne-Lise souhaite conserver cette proximité entre le public et les artistes, et préserver la diversité musicale (Segga, Seggae, Jazz, Beat Box, Rock, …) en y ajoutant une nouveauté bienvenue : « le festival va s’ouvrir à d’autres musiques notamment électroniques ». Au-delà de DJ, Anne-Lise et Stephan recherchent tout particulièrement des producteurs qui pourraient produire en Live leur propre musique électronique.

Après une programmation musicale 100% mauricienne, quid de la présence d'artistes étrangers ? "Nous recherchons 2 ou 3 artistes étrangers de la région" nous explique Anne-Lise qui a déjà noué - avec Stéphan - quelques contacts avec un artiste et un groupe lors du dernier IOMMA (Indian Ocean Music Market, le marché musical de référence basé à La Réunion). On vous en dira plus prochainement !

« L’interaction entre les scènes de musique et les performances Street Art et Street Light restent un aspect important de cette seconde édition» nous confirme Anne-Lise, qui a commencé à recevoir les premières candidatures Street Music. « Le Festival est aussi l’occasion de mettre en place des performances musicales que les artistes n’auraient pas eu l’occasion de faire », des associations d’artistes inédites ou encore des compositions ou performances spécialement conçus pour le festival sont des aspects qu'encouragent et peuvent faciliter Anne-Lise et Stéphan.

Musiciens, chanteurs, compositeurs, producteurs electro,…les candidatures sont ouvertes pour postuler à la seconde édition du festival. Que vous soyez confirmés, débutants ou en groupe, peu importe, seul le talent compte ! Envoyez votre candidature et vos maquettes à Anne-Lise. Deadline des candidatures le 10 Juillet à minuit. Des auditions auront lieu par la suite.

Si vous avez des questions concernant la catégorie Street Music, merci de les adresser directement à Anne-Lise sur annelise@porlwi.com

Candidatures Street Art : Faites le mur !

« Mettre l’Île Maurice sur la carte mondiale du Street Art » voilà le vœu du collectif Bark in the Yard, responsable et curateur Street Art au festival Porlwi. Expression artistique omniprésente dans les grandes villes du monde entier, le Street Art longtemps marginalisé à l’Île Maurice a trouvé ses murs grâce au festival Porlwi by Light. Et des murs, il y en a ! Après le succès artistique et esthétique de la première édition, des propriétaires de murs sont venus solliciter le festival pour embellir leur façade.

Porlwi by Light lance un appel à participation et fait appel aux artistes de l’île pour rhabiller durablement la capitale. Après la star mauricienne de la discipline Resko, et des artistes de prestige comme Simon Back, Gael Froget ou Evan Sohun, qui seront les mauriciens qui décoreront et égaieront les murs de notre capitale ? « C’est important de découvrir de nouveaux artistes mauriciens même si la scène locale est petite » confirme Jurgen Eric (Bark in the Yard) qui explique devoir s’ouvrir à d’autres pays pour compléter la programmation. Le Street Art à Maurice coûte cher (du matériel nécessaire, aux amendes...) et freine les initiatives. Porlwi by Light balaie ces obstacles et souhaite au contraire encourager la création à travers l’expérience du festival.

L’année dernière sur la vingtaine de street artistes programmés, un tiers provenaient d’autres pays, comme le fameux duo urbain Kid Kreol & Boogie venu de La Réunion, 44Flavours venu de Berlin ou encore Picar venu du Venezuela. Une tendance d’ouverture qui se confirme cette année avec la présence de muralistes et colleurs à la renommée internationale qui ne manqueront pas d’audace et d’inspiration (on garde le suspens pour l’instant).

« On souhaite un échange et une variété artistique ; que les artistes étrangers apportent leur savoir-faire et que les artistes mauriciens se fassent connaître pour à leur tour voyager dans d’autres festivals » nous explique Jurgen Eric. Des rencontres ambitieuses mais réalistes, c’est ainsi que fonctionne (très bien) le monde solidaire du Street Art.

Comme l’année dernière, une dizaine de murs devraient retrouver une seconde vie grâce à l’imagination géniale d’artistes hors-normes. Des œuvres durables (les 13 murs de 2015 sont restés intactes) « pour revitaliser Port-Louis » et des sites choisis avec attention « pour faire découvrir des coins méconnus de la capitale ». Port-Louis bientôt une ville musée à ciel ouvert ? C’est la direction enthousiasmante que semble prendre la capitale, consciente de l’impact positif du street art sur le dynamisme culturelle d’une ville. De quoi bientôt créer un parcours touristique du Street Art dans la capitale mauricienne ? On en reparlera surement.

Artistes, peintres, designers, grapheurs,… Vous savez ce qu’ils vous restent à faire : inscrivez-vous maintenant sur notre site pour participer au rajeunissement de notre capitale ! Deadline des inscriptions le 10 juillet Minuit.

Si vous avez des questions concernant la catégorie Street Art, merci de les adresser directement à Vincent vincent@porlwi.com ou au collectif Bark in the Yard info@barkintheyard.com

Candidatures Street Light : Mettez Porlwi en lumière !

Vous avez surement déjà coché dans votre agenda les 2, 3 et 4 décembre prochain, dates de la seconde édition de Porlwi by Light. Cette année comme lors de la 1ère édition votre Festival offrira l’opportunité à ceux qui le souhaitent de participer artistiquement à cet événement culturel majeur du calendrier mauricien. C'est-à-dire ? Les artistes en herbes ou confirmés peuvent proposer leur candidature au Festival jusqu’à mi-juillet dans 6 catégories : Street Light, Street Art, Street Music, Street Performance, Street Food et Open Ideas. Vous l’ignorez peut-être mais c’est dès maintenant qu’il faut envoyer votre candidature…après il sera trop tard (l’appel à participation est ouvert jusqu’au 10 juillet). Aujourd’hui éclairage sur la catégorie la plus lumineuse avec Geneviève, responsable de… Street Light !

Plasticiens, créateurs, architectes, artisans, designers lumières, …cette catégorie est faite pour vous ! Souvenez-vous en décembre 2015 le public c’était émerveillé devant l’araignée géante d’Oliver Maingard le long de la prison, ces bateaux suspendus naviguant dans les airs de Sir William Newton Street, la performance Light Painting de Patrice Hoffman dans le parking IBL, les lampes suspendues en banderoles au-dessus des pavés de la rue du Vieux Conseil ou encore ces projections cinématographiques du collectif Porteur d’Images (festival Iles Courts) non loin du Musée de la Photographie. Des installations inédites qui avaient été sélectionnées au préalable par Geneviève dans le cadre d’un appel à candidature.

Cette année quelles seront les œuvres qui illumineront les rues de Port-Louis ? C’est à vous avec vos mains et votre cœur d’imaginer des installations de lumières, des performances artistiques, des créations interactives ou expérimentales, s’inscrivant dans la thématique de Porlwi by Light 2016: "People".

"Les installations Street Light sont des projets complexes car souvent gigantesques et inhabituels" nous explique Geneviève, déjà responsable de Street Light en 2015 et fidèle collaboratrice d’Emilien Jubeau. Elle sera votre point de contact pour l’envoi du dossier de candidature et par la suite - si votre création est retenue - pour accompagner étapes par étapes vos démarches artistiques jusqu’au festival.

En 2015 Geneviève avait reçu une trentaine de dossiers pour 8 heureux élus, sélectionnés par le comité artistique de Porwli. Cette année le process sera similaire, les candidatures seront totalement libres et 6 à 9 projets seront retenus. Pour 2016 Geneviève a un souhait par rapport à la première édition: "On aimerait des installations davantage en interaction avec le public". C’est en effet un des objectifs de cette seconde édition. Chers candidats ne l’oubliez pas, cette année l’humain aura une place central, au cœur du Festival Porlwi by Light !

Si vous avez des questions concernant la catégorie Street Light merci de les adresser directement à Geneviève : genevieve@porlwi.com ou +230 5817 6134

Fais briller ton talent, inscris-toi à Porlwi 2016 ! Mise en lumière

Les 2, 3 et 4 décembre 2016 nous repartons pour un grand tour de manège qui vous emmènera en lumière aux quatre coins d’un Port-Louis noctambule, sillonner les sites historiques, découvrir des lieux insolites et arpenter des ruelles pavées qui suintent l’histoire d’une ville aux multiples facettes.

Cette seconde édition s’annonce riche de promesses et de découvertes humaines. Si le Festival ne débute que dans 6 mois (pile !), les démarches artistiques démarrent elles dès maintenant ! Porlwi by Light fait appel en ce moment à tous les talents de l’île pour participer artistiquement à cette grande fête de la culture. Artistes en herbe ou confirmés, talents cachés ou qui se cherchent un tremplin, professionnels ou amateurs, Porlwi by Light vous invite à vous faire entendre, à proposer des idées, en vous inscrivant sur les formulaires en ligne du festival (cliquez ici pour accéder à toutes les informations).

Les projets les plus séduisants seront sélectionnés et accompagnés jusqu’à leur réalisation par le collectif Porlwi. Musiciens, Danseurs, Chanteurs, Comédiens, Artisans, Designers, Street Artistes, Designers Lumière, Performers, mais aussi acteurs culinaires, manifestez-vous pour faire partie de la programmation officielle de Porlwi by Light. Le Festival a besoin de vous pour faire vibrer les rues de Port-Louis.

Lancé sur les hauteurs de Port-Louis il y a quelques jours lors d’une nuit étoilée à la Citadelle, cet appel à participation est le moteur artistique du festival. Si Porwli by Light est une fête de la culture et du patrimoine mauricien, c’est un festival qui ambitionne de refléter les différents talents du peuple mauricien. Il se destine à être le porte-voix d’une Ile Maurice ambitieuse, tournée vers l’avenir. Sa vocation est donc de fédérer, et de mettre en lumière la richesse artistique de notre île.

Un festival intrinsèquement humain, qui après avoir illuminé sa capitale en 2015, souhaite rediriger ses projecteurs vers vous, tous ceux qui feront l’Ile Maurice de demain. Ça tombe bien le thème de Porlwi by Light 2016 est « people », alors lancez-vous !

Inscris-toi dès maintenant dans la catégorie correspondant à ton talent :

A. Street Light
B. Street Art
C. Street Music
D. Street Performance
E. Street Food
F. Autres : Open Ideas

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 juillet à minuit (et jusqu’au 30 juillet pour le Street Food).

Porlwi, l’histoire s’écrit ensemble

On ne vous dira pas tout. Enfin pas aujourd’hui ! Sur ce nouveau blog du festival Porlwi by Light vous pourrez suivre pas à pas, pierre par pierre, les coulisses, les histoires, les à-côtés d’un festival qui, dès sa première édition s’est imposé comme l’événement artistique de l’année à l’Ile Maurice.

Chaque histoire a un début mais pas forcément une fin. Celle de Porlwi a débuté le 4 décembre 2015 dans une vague d’euphorie générale qui durant 3 jours aura vu défilé plus d'un tiers de la population de l’île dans les rues de sa capitale. 450,000 festivaliers pour changer le monde ? Surement pas, mais pour faire évoluer la manière de « vivre » la Culture à l’Ile Maurice, souhaitons-le. Le 4 décembre 2015 l’Ile Maurice est entrée de plein pied dans une nouvelle ère culturelle. Moderne, ambitieuse et identitaire. Une histoire encore jeune, mais déjà une histoire d’amour et de passion, qui a su fédérer le peuple multicolore mauricien et ses artistes, autour d’une même passion pour un pays et pour une capitale enfin réhabilitée à sa juste valeur.

Hier soir sur les hauteurs de Port-Louis, dans la cadre majestueux d’une Citadelle remplie d’histoire, Arnaud Martin, Président de la MTPA (Mauritius Tourism Promotion Authority), l’a bien dit : « L’année dernière ce sont les absents qui ont eu torts ! » Une évidence exceptionnelle qui d’entrée fait de Porlwi by Light un festival incontournable aussi bien pour les artistes que les professionnels de la culture, le grand public, et surement un jour les touristes.

Alors après un tel succès, on prend les mêmes et on recommence ? Si Porlwi by Light restera toujours dans l’esprit d’une « Fête des Lumières » fédératrice, autour d’installations artistiques qui illuminent le cœur de ville, cette édition 2016 s’annonce riche en nouveautés et surprises. Un parcours élargit, des lieux insolites, et des artistes de divers horizons, …pour 3 nuits à noter en rouge sur votre agenda : les 2, 3 et 4 décembre prochain.

Sur les remparts de La Citadelle face à la ville illuminée, Astrid Dalais - fondatrice du festival avec Guillaume Jauffret - a dévoilé à la centaine d’invités présents la grande nouveauté de cette seconde édition : le thème « People ». Porlwi by Light s’articulera désormais chaque année autour d’une ligne directrice. En décembre prochain ce sera l’homme qui sera au cœur du festival. Les hommes qui ont façonnés l’histoire de cette capitale, mais aussi les artistes, les Port-Louisiens, tous ces gens qui ont fait, font et feront battre le cœur d’une ville incroyablement riche d’identités et de facettes.

Au-delà du festival, voilà de belles histoires à raconter, au fil des semaines, au fil des mois, ensemble sur ce blog.